Conquise par le premier tome de la série Les sœurs Grémillet, j’avais hâte de découvrir la suite de leurs aventures. Les amours de Cassiopée, le deuxième opus, à mi-chemin entre préoccupations adolescentes et légende mystérieuse, offre une jolie promesse pour cette période estivale.

Résumé : Haut les cœurs ! Comme tous les étés, les sœurs Grémillet vont passer les vacances à la campagne chez leur grand-mère, sauf que cette année Cassiopée, la cadette, a le cœur brisé : Ulysse, son amoureux, est resté en ville. Elle ne peut même pas confier sa peine à ses sœurs qui ne comprendraient pas. Mais à leur arrivée dans le village, un autre prétendant l’attend : le bel Olivier. Il leur apprend qu’un mystérieux fantôme sonne les cloches de l’ancienne église pendant la nuit.

Mon avis : Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci remettent en scène les trois sœurs dans ce nouvel album Les amours de Cassiopée centré autour du personnage de la cadette. Une bande dessinée jeunesse aux couleurs douces et poétiques.

Mais quel est ce mystérieux fantôme qui sonne les cloches de l’église abandonnée chaque nuit ?

À peine arrivées, il n’en fallait pas plus à Sarah, Cassiopée et Lucille pour former leur trio et partir mener leurs investigations. Un mystère aux airs d’amours contrariés qui fait écho à Cassiopée en proie à ses premiers sentiments amoureux…

Le duo artistique crée un univers romanesque autour d’une Cassiopée très fleur bleue ce qui contraste avec le premier tome et l’aventureuse Sarah. L’essentiel de l’histoire repose sur ses premiers doutes amoureux, la manière d’appréhender ses émotions et la sagesse de l’expérience représentée par sa grand-mère. L’intrigue secondaire, le fantôme de l’église, apporte, quant à elle, du dynamisme à l’histoire.

Les illustrations d’Alessandro Barbucci et la colorimétrie choisie teintent le récit de douceur et de légèreté ce qui permet d’aborder le sujet difficile des maladies dégénératives. Un compromis idéal pour un jeune public.

À nouveau, j’ai apprécié la bienveillance des personnages « adultes » et le double-jeu de l’intrigue qui frôle le paranormal. Les thèmes abordés en font une bande dessinée familiale presque feel-good. A l’instar du premier tome, j’ai aimé la lecture des Amours de Cassiopée même si la chute se devine plus facilement.

Une jolie lecture et j’attends le tome 3 dédié à Lucille, la dernière de la fratrie, avec impatience !

En bref : Les amours de Cassiopée est une bande-dessinée où s’entremêlent des thèmes chers aux adolescents : l’amour, l’amitié et la famille. Une histoire poétique et sympathique que je recommande à toute la famille.

À lire si : vous avez été conquis par le premier tome de la série (à défaut, je vous laisse le découvrir ICI !).

Ma note : 15/20