Hello les bookovores !

Un « bilan lecture » plutôt romanesque pour ce mois d’avril avec neuf romans engloutis ! Pas de coup de cœur mais de très jolies lectures que je vous ai recommandées dans mes chroniques.

Alors bilan ?

Un total de 12 lectures – 9 romans – 3 bandes dessinées

6 chroniques

Let’s go !

 

ROMANS

 

#1. Les enfants sont rois, Delphine de Vigan – 18/20 (Chronique détaillée)

« Les enfants sont rois est un roman percutant presque malaisant, le récit d’une enfance volée qui soulève de vrais futurs problèmes de société : l’impact psychologique des enfants surexposés sur Internet et la mercantilisation de la vie privée.»

 

#2. Un palais de glace et de lumière, Sarah J.Maas (Tome 4 de la série ACOTAR) – 15/20

Depuis la fin de la guerre qui a ébranlé Prythian, Feyre, Rhysand et leurs fidèles amis s’attachent à reconstruire la Cour de la Nuit. Mais si le solstice d’hiver apporte une période de repos bien mérité, il semble que l’atmosphère festive ne parvienne pas à chasser les fantômes du passé… Alors que le cœur de Feyre guérit peu à peu, ses sœurs et ses amis dissimulent des blessures encore profondes. Et si le temps des batailles est bien révolu, les tensions perdurent et menacent une paix encore fragile. Les cicatrices et les rancunes accumulées jadis auront-elles raison du fragile équilibre de ce nouveau monde?

 

#3. Et mon cœur se serra, Antoine Laurain & Le Sonneur – 19/20 (Chronique détaillée)

« Et mon cœur se serra est un petit bijou littéraire, un roman pépite qui est aussi beau à lire qu’à regarder. Un véritable progression intime où les émotions se croisent, où chaque mot et chaque illustration nous transpercent avec une vérité, celle de la douleur d’une rupture amoureuse. »

 

#4. Le prince cruel, Holly Black – 17/20
#5. Le roi maléfique, Holly Black – 18/20

J’ai immédiatement été emportée par l’univers d’Holly Black à la fois riche et complexe.
Les personnages, certes nombreux, ont pourtant tous une spécificité qui les rend particuliers et identifiables. Jude est une véritable bad-ass et Cardan bouleverse les codes avec sa nonchalance et sa « cruauté ». Les intrigues sont prenantes et mêlent quêtes identitaires, secrets de familles et complots politiques.

 

#6. Les étoiles de Noss Head (tome 1 : Vertige), Sophie Jomain – 15/20

Résumé :  Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d’imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont finalement se transformer en véritable conte de fée… puis en cauchemar. Sa petite vie tranquille, ses idées bien arrêtées, ses projets… tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l’inimaginable, faire face à ce qu’elle n’aurait jamais pensé croire un jour, car les légendes n’en sont pas toujours… Leith ne s’attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l’Esprit a choisi: c’est elle, son âme sœur. Pourra-t-il lui cacher sa vraie nature encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu’il n’est pas tout à fait humain ? Il n’a pas le choix, leur rencontre l’a mise en danger. Lui seul peut lui venir en aide.

 

#7/8/9. La trilogie de Mount, Meghan March – 12/20 (Chronique détaillée)

« La trilogie de Mount est une romance torride qui met en scène un vrai duel amoureux entre deux personnages aux caractères bien affirmés. Une histoire de dominant/dominé qui s’inverse au fur et à mesure pour notre plus grand plaisir ».

 

BANDES-DESSINEES

 

#1. Le don de Rachel, Pandolfo & Risbjerg – 14/20 (Chronique détaillée)

« Le don de Rachel est une histoire à mi-chemin entre fantastique et leçon spirituelle. Sous la forme d’une femme voyante, les auteurs veulent nous faire passer un message celui de la puissance de la transmission artistique comme le reflet immuable de l’âme.»

 

#2. Nowhere girl, Magali Le Huche – 18/20 (Chronique détaillée)

« BD autobiographique, Nowhere girl aborde « la peur de se rendre à l’école », un thème rarement traité dans le 9ème art. L’auteure, Magali Le Huche en parle et l’illustre avec légèreté afin de sensibiliser le plus grand nombre à ce trouble encore méconnu mais bien véritable qu’est la phobie scolaire.»

 

#3. Le silence des étoiles, Sanäa K. – 16/20 (Chronique détaillée)

« Le silence des étoiles aborde avec bienveillance la première rupture amoureuse et ses conséquences dévastatrices.»

 

ET LE MOIS PROCHAIN ?

 

J’attends impatiemment la sortie de trois romans qui seront sans doute chroniqués sur le blog (voir photos)! J’ai hâte, tellement hâte !

Et il y aura sans doute d’autres belles découvertes en bandes dessinées…

 

A dans un mois pour un nouveau bilan livresque !

 

Bye Macha !