ATTENTION SPOILER ALERT !

Chronique du tome 1 Un palais d’épines et de roses ICI

La saga de Sarah J.Maas est un succès planétaire et j’ai compris pourquoi en lisant le tome 1 Un palais d’épines et de roses. Totalement novice en matière de Fantasy, je n’avais aucune attente particulière en le lisant. J’étais juste curieuse et j’avais envie de comprendre la raison de cet engouement. En parcourant ma précédente chronique, vous avez pu comprendre que je n’ai pas fait exception à la règle. J’ai littéralement été emportée par cet univers magique et tourmenté. A tel point que j’ai délaissé une partie de ma pile à lire du mois pour me consacrer, tout ou partie, à cette saga parce quand on aime on ne compte pas…

Résumé : Feyre a survécu aux défis d’Amarantha. Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas. Mais son cœur est resté celui d’une humaine, et elle ne peut effacer ce qu’elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps… Elle ne peut non plus oublier qu’elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d’abord réticente, elle va découvrir qu’il est loin d’être le Fae cruel et manipulateur qu’elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d’immortelle. Et douter de ce qu’elle ressent pour Tamlin… Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l’horizon. Car les desseins du roi d’Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.

Mon avis : Un univers encore plus construit, des personnages de plus en plus complexes et surprenants, des mystères révélés et surtout cette étincelle de passion : voilà pourquoi Un palais de colère et de brume détrône indéniablement son prédécesseur.

J’ai rarement ce besoin obsessionnel de continuer une lecture et j’avoue que cette saga m’obsède. Je suis envahie par ce monde magique et ténébreux que Sarah J.Maas a créé de toutes pièces. D’ailleurs, je me demande toujours comment font les auteurs pour avoir autant d’imagination ?

La plume de l’auteure nous projette dans un monde parallèle avec une facilité déconcertante. L’atmosphère, les odeurs, les sensations : tout est réuni pour nous immerger totalement au sein de Prythian. Nous découvrons la Cour de la Nuit, endroit majestueux aux multiples facettes où la magie, omniprésente et délicieuse, réserve de belles surprises.

Les personnages sont aussi sublimés dans ce deuxième volet. Ils prennent leur envol notamment Feyre qui est indomptable, plus sombre, indépendante et maligne. En devenant immortelle, elle est passée du statut de jeune courageuse à celui de véritable héroïne bad-ass doublée d’une puissance divine. A présent, elle assume ses choix et ne revient pas en arrière. Aurait-on une héroïne quelque peu féministe ?

A nouveau, Sarah J.Maas laisse la place à d’autres protagonistes qui ne laissent pas indifférent. Leur personnalité, leur histoire, leur physique tout est creusé, recherché ce qui donne une réelle profondeur au récit et à l’intrigue. Et puis, il y a Rhysand… Ah Rhysand… mais je ne vous en dis pas plus et je vous laisse découvrir ce personnage par vous-même.

Dans Un palais de colère et de brume, l’auteure axe volontairement l’intrigue autour de la relation entre les personnages ce qui permet de faire des ponts avec le précédent volume et résoudre certains mystères. Mais le « cliffhanger » de fin prouve qu’elle est joueuse et que la suite de la saga promet d’être horriblement délicieuse.

En bref : Un palais de colère et de brume nous emporte dans un univers encore plus puissant et magique. L’intrigue ainsi que les relations entre les personnages gagnent en intensité ce qui en fait, à nouveau, un réel « page-turner » addictif et envoutant.

A lire si : vous avez AIME, ADORE, DEVORE, ENGLOUTI le tome 1 de la saga car celui-ci magistral.

Cet ouvrage me fait penser à : « Way down we go », Kaleo

ALERTE COUP DE COEUR
Ma note : 20/20