Je m’en doutais depuis le début et je ne me suis pas trompée. Au plus profond de moi-même, je savais que cette histoire allait me faire pleurer. Et bien, Mélusine Huguet y est parvenue. Les larmes ont coulé, mon cœur s’est serré. Ce fut une explosion émotionnelle, une bouffée d’empathie, d’amour, d’amitié mais au grand jamais de pitié. Un jour de plus de ton absence est mon premier coup de cœur « roman » de l’année.

Résumé : Félicitations, madame Loiseau. Vous allez être maman ! Fonder une famille avec Antoine, c’est le rêve de Jade depuis le tout premier jour de leur amour. Elle devrait nager en plein conte de fées : Antoine est fou de joie, ils ont la trentaine, des situations professionnelles stables, un appartement avec une chambre supplémentaire et des familles aimantes, toutes prêtes à accueillir cette nouvelle vie. Une seule ombre plane sur ce tableau idyllique : celle du mensonge qui dévore progressivement Jade…

Mon avis : Le premier roman de Mélusine Huguet est un roman de « Femmes » au pluriel et avec un grand F. C’est avec une grande sensibilité et une plume délicate que l’auteure aborde les thèmes de la maternité, de l’amour et de l’amitié mais aussi du pardon et de la renaissance. Le tout avec une pointe de féminisme et beaucoup de bienveillance.

Jade a tout pour être heureuse : un amoureux attentionné, une meilleure amie sur qui elle peut compter et une famille aimante. Alors que la découverte de sa grossesse devrait la combler de joie, Jade tombe dans le déni. Quelque chose cloche, c’est évident. Elle porte un lourd secret qu’elle seule pourra révéler…

A travers le fil rouge du mensonge qui ronge Jade, l’auteure a fait le choix d’aborder des sujets durs et lourds qui peuvent marquer la vie d’une femme. Justement dosés, on ne tombe jamais dans le pathos mais plutôt dans une sorte de bienveillance. Une qualité que l’on retrouve chez les protagonistes qui accompagnent l’héroïne : Antoine, Louise, Annie, Andréa. Et dont les destins croisés donnent un rythme soutenu à la lecture. Les chapitres très courts sont comme une course contre la montre, celui d’une grossesse. Inévitablement, cela donne envie de percer ce double mystère : de quelle absence s’agit-il ? Quel est le mensonge qui empoisonne tant la vie de Jade ?

Au-delà du thème de la maternité, l’histoire prend des airs de Et que ne durent que les moments doux de Virginie Grimaldi. Une histoire d’apparence banale qui en un claquement de doigt nous fait basculer dans l’inattendu et nous bouleverse.

Quatre années ont été nécessaires à Mélusine Huguet pour peaufiner son premier roman et faire d’elle une écrivaine. A travers l’histoire de Jade, j’ai découvert une plume fluide et féminine. J’ai été attendrie par les personnages et captivée par l’intrigue avec ce besoin irrépressible d’en connaitre la finalité. J’espère que l’auteure nous réserve de belles surprises à venir car je trépigne déjà d’impatience. Un premier « bébé » réussi, sans faute. Bravo !

En bref : Un jour de plus de ton absence est une histoire touchante dont on ne sort pas indemne. C’est avec justesse que l’auteure montre que derrière chaque décision, il y a une histoire de vie et que derrière chaque choix, il y a des conséquences. Toutefois, s’il est parfois facile de juger, il est toujours possible de comprendre.

A lire si : vous avez envie de prendre votre dose d’empathie émotionnelle et que vous aimez les personnages attachants.

Ma note : 20/20