Il ne faut pas se fier aux apparences…

Je dois vous faire une confession. Si j’avais du choisir, au hasard, un livre dans une librairie ça n’aurait sûrement pas été celui-ci. Je n’aurais pas été interpelée par sa couverture. J’avoue avoir un peu de mal avec les éphèbes torse-nu placardés en tête de gondole. J’aurais, sans doute, imaginé le titre Too young (traduction, trop jeune) comme le récit d’une relation interdite voire incestueuse.

Finalement, comme il ne faut pas se fier à la couverture d’un livre, j’ai décidé de braver mes a priori (aidée, je l’avoue, par les innombrables critiques positives – ça c’est pour la confession numéro 2).

Résumé : Les différences ne font pas le poids face à la passion ! Entre Mia et Tobias, rien n’était prévu et tout semble interdit, hors de portée.

Craquer pour le gamin qu’elle gardait autrefois, ce n’est pas envisageable pour Mia. Mais Tobias est désormais un homme viril et sûr de lui… et il entend bien prouver à Mia que ce ne sont pas leurs 8 ans de différence qui vont les séparer, pas plus que le regard des autres. Tobias est joueur, Mia est têtue… qui va céder le premier ?

Mon avis : Première publication de Margot D.Bortoli aux éditions Addictives, Too young est un petit pavé de 600 pages qui bouscule nos préjugés sur la question de la différence d’âge dans les relations amoureuses. L’auteure décrit son roman comme intense et surprenant. Je confirme et le qualifie aussi de complètement addictif.

A travers un cocktail de personnages intelligemment construits, Margot D.Bortoli nous livre une romance aux multiples rebondissements.

Dès le départ, la situation est campée. Mia, jeune trentenaire voit sa vie voler en éclats en quelques instants. Adieu New-York et retour à la case départ, Springville, sa ville natale. Elle y retrouve Calista, soeur de coeur et meilleure amie d’enfance, un brin déjantée. Une optimiste épicurienne, vraie entremetteuse, qui n’a pas la langue dans sa poche. Et puis Tobias, le garçon que Mia gardait quand il était petit. Sauf que Tobias a bien grandi et ne laisse aucune femme indifférente, surtout pas Mia.

Au-delà de la passion attendue entre les deux principaux protagonistes à savoir Mia et Tobias, Margot D.Bortoli approfondie tous les tourments auxquels peuvent être confrontés ces couples atypiques à savoir le poids du regard des autres et nos propres préjugés amoureux.

Too young m’a particulièrement interpellée car je suis sensible à ces relations complexes qui bouleversent les codes. Les relations amoureuses ne sont jamais simples mais l’amour de l’autre révèle en nous la vie. Impulsée par Tobias, Mia va renouer avec sa puissance vitale.

« Ce mélange de frustration et d’empressement, ce désir inassouvi et grisant qui transformait chaque rencontre en explosion de chaleur. Tobias me fait ressentir de nouveau tout ça. L’exaltation, le brasier qui s’allume instinctivement dès que je le vois, ce besoin de lui, de sa fougue… Je me sens de nouveau vivante à son contact. Plus que je ne l’ai été depuis des années ».

Et comme toute bonne romance ne se résume pas à une simple histoire d’amour, l’auteur réserve d’autres rebondissements à la fois surprenants et formateurs. Mais ceux-là, je vous les laisse découvrir par vous-même…

En bref : Too young est une belle leçon qui nous apprend qu’en amour il faut savoir briser les préjugés que nous impose la société mais aussi que l’on s’impose à soi-même. Parce qu’après tout l’amour n’est-il pas le plus pur des sentiments ?  

A lire si : vous êtes du genre “le cœur a ses raisons que la raison ignore“, vous avez envie de vibrer pour un « gentil » garçon (mais torride quand même) et que vous vous voulez éluder le mystère du piercing « prince Albert ».

Cet ouvrage me fait penser à : « You have got the Love », Florence + The Machine (où Tobias est le Lord).

 

Ma note : 18/20